0 Le temps de travail des cadres SNCF excessif

Selon une enquête réalisée à la demande du comité d’entreprise dans le cadre des négociations autour d’un forfait jours, la charge de travail d’une partie des cadres de la SNCF est parfois mal encadrée et leur temps de travail « excessif ».
Cette étude qualitative réalisée par le cabinet d’expertise Secafi, montre que le temps de travail hebdomadaire n’est « souvent pas mesuré », et sous-évalué par les cadres et agents de maîtrise, qui ont tendance à ne pas prendre en compte les tâches réalisées le soir ou le week-end. Certains salariés affirment ainsi travailler entre 50 et 65 heures par semaine.
L’enquête met en garde contre « la pression individuelle intériorisée des individus vis-à-vis d’eux-mêmes », qui conduit à des excès. Ce rapport sera au centre des discussions entre les organisations syndicales et la direction qui ont engagé depuis plusieurs semaines une négociation sur la mise en place d’un forfait jour.

0 Appel à témoignages

Le vent se lève… !

Le 6 janvier dernier, par sms interposés, le président Guillaume Pepy nous présentait des vœux très appuyés et nous souhaitait « une année 2014 sous le signe de l’excellence du service aux clients et de la satisfaction au travail », bref « une excellente année ».

Mais du côté des salariés concernés, force est de constater que l’enthousiasme est moins perceptible, tant il est difficile de travailler dans une entreprise qu’ils ne reconnaissent plus, de surcroit à la veille d’une réforme qui mutilerait ce qu’il en reste.
Lire la suite…

0 Bien-être et travail sont-ils compatibles?

La « qualité de vie au travail » fait débat. Peut-on parler de travailler sur la « qualité de vie au travail » sans être d’accord sur ce qu’on entend par « travail » et tout ce qui s’y attache? Quelle idée est la plus signifiante: « qualité de vie au travail » ou « qualité du travail »? Lire la suite…

0 Travailler sans les autres?

Le paradoxe du travail moderne entre individualisation et contrainte d’engagement… Le management moderne est-il vraiment distinct du taylorisme ? Contribution de Danièle Linhart, directrice de recherche au CNRS, sociologue du travail. Lire la suite…