0 Le temps de travail des cadres SNCF excessif

Selon une enquête réalisée à la demande du comité d’entreprise dans le cadre des négociations autour d’un forfait jours, la charge de travail d’une partie des cadres de la SNCF est parfois mal encadrée et leur temps de travail « excessif ».
Cette étude qualitative réalisée par le cabinet d’expertise Secafi, montre que le temps de travail hebdomadaire n’est « souvent pas mesuré », et sous-évalué par les cadres et agents de maîtrise, qui ont tendance à ne pas prendre en compte les tâches réalisées le soir ou le week-end. Certains salariés affirment ainsi travailler entre 50 et 65 heures par semaine.
L’enquête met en garde contre « la pression individuelle intériorisée des individus vis-à-vis d’eux-mêmes », qui conduit à des excès. Ce rapport sera au centre des discussions entre les organisations syndicales et la direction qui ont engagé depuis plusieurs semaines une négociation sur la mise en place d’un forfait jour.

0 L’engagement des cadres : Cadres libres s’exprime

Cadres libres s’exprime sur l’engagement des cadres – entre conflit de loyauté et responsabilité sociale, le chemin étroit de la liberté individuelle – et sur la réforme ferroviaire, près de deux ans après le promulgation de la loi.

Pour télécharger :  Cadres libres n° 14 de juin 2016

 

Formellement réintégrée pour satisfaire au mythe de la famille cheminote, la SNCF est profondément désintégrée par le fonctionnement en silos et les déficits de cohérence managériale et industrielle.

2 La démission de Jacques Rapoport révèle une profonde crise ferroviaire

L’article de Gilles Dansart dans Mobilettre le 25 février 2016:

Alain Vidalies a annoncé hier soir mercredi 24 février la démission «pour raisons personnelles» du président de SNCF Réseau, qui à bientôt 64 ans ne se voyait pas relever dans la durée les défis du gestionnaire d’infrastructures ferroviaires. Elle souligne une grave crise de pilotage et de stratégie de la part de l’Etat, et interroge sur la capacité de la SNCF à renouveler ses pratiques et son management. En pleine négociation sociale, Guillaume Pepy apparaît plus que jamais au centre du jeu et des enjeux.

Lire la suite…

0 Lorsque ces symptômes apparaissent, la sécurité est fortement menacée

Lorsque plusieurs symptômes de ce tableau apparaissent, la sécurité est fortement menacée :

1 – Les pressions productives (exercées par les clients et internes) poussent le système plus près de ses limites de fonctionnement. Des contradictions apparaissent entre les règles de sécurité et les exigences de production, mais elles sont souvent arbitrées dans le sens de la productivité. Lire la suite…

Le témoignage du chef de l’Office Central Banlieue à Paris Gare de Lyon en poste le 27 juin 1988

2 « Accident de la Gare de Lyon en 1988, je me souviens… »
Nous avons, comme cadres, pu être confrontés à des sujets concernant la sécurité, que nous exercions dans un domaine directement lié à la sécurité ou non. Nous avons pu vivre des situations difficiles, notamment parce que nous n’avons pas trouvé les solutions adéquates, que nous n’avons pas ressenti le soutien nécessaire de la hiérarchie ou parce que le système est trop souvent d’une grande froideur devant ce qui touche profondément un être humain.
Le récit qui suit témoigne d’une de ces situations. Cadres libres est ouvert à d’autres contributions.

« Ce lundi 27 juin 1988, j’étais depuis 3 mois, chef de l’OCB (Office Central Banlieue) à Paris Gare de Lyon. Depuis mon embauche à la SNCF, en 1984, c’était mon 3eme poste d’encadrement. Mi-juin, en plus des missions classiques liées au poste, à savoir la gestion des rames et du personnel de conduite de la banlieue sud-est, j’avais repris les fonctions de chef de gare pour la gestion des voies, des quais et du poste d’aiguillage de la gare souterraine.

Lire la suite…

« Tout ce qui peut être compté ne compte pas forcément et tout ce qui compte ne peut pas forcément être compté », Einstein

0 Dirigeants engagés a minima?

Aujourd’hui on exige des Cadres Dirigeants de démissionner du statut de cheminot. Demain le demandera-t-on aux Cadres Supérieurs ?

Tout semble indiquer que le modèle du marché du travail interne de la SNCF est l’objet de remise en causes profondes, la sélection des cadres revêtant toujours une dimension en lien avec les projets d’une entreprise. Ou comment le basculement d’un modèle d’entreprise publique intégrée à celui d’un groupe filialisé à capitaux publics exclusivement orienté vers le marché se heurte au fonctionnement du marché du travail à statut. Lire la suite…

0 Tempo techno

Il est stupide de lier l’intéressement de Mobilités à la régularité tant elle est pour une très large part entre les mains de Réseau (Circulation, Maintenance et travaux).

Tempo a tant d’importance que cela ? Voilà un indicateur bien techno et bureaucratique.

En revanche, Mobilités aura-t-il le courage de se fixer des objectifs sécurité …?

Pour télécharger l’ Avant-projet Accord d’intéressement SNCF Mobilités 2015 à 2017

0 Encadrement SNCF: changer les têtes plutôt que les mentalités ?

La « modernisation » de la SNCF par l’ouverture de son marché du travail d’encadrement.

Cet article d’Alex ALBER au sujet d’une étude interne sur l’encadrement SNCF montre en quoi la diffusion de logiques managériales au sein d’un marché interne concourt à le fragiliser, voire à remettre totalement en cause ses logiques fondatrices.

En s’appuyant sur des données quantitatives et qualitatives au sujet des cadres de la SNCF, l’article se penche sur les évolutions récentes de l’entreprise publique.

La première partie illustre les lignes de fracture idéologiques existant au sein d’un encadrement majoritairement vieillissant et issu de la promotion interne. La «modernisation » n’est pas, loin s’en faut, consensuelle dans l’entreprise. Lire la suite…

0 Pourquoi parler du travail ?

Coût du travail ou utilité sociale?

La notion de coût du travail est imposée dans le débat public par les partisans d’une forte pression sur les salaires et du débat sur la compétitivité/rentabilité des salariés.

Mais il y a aussi une autre manière d’aborder le thème du travail: elle consiste à s’interroger sur le sens et la finalité du travail, ce que l’on peut appeler le travail bien fait, et cela dans la perspective de son utilité sociale. Lire la suite…

Avais-je le droit de ne pas être « volontaire » ?

1 Gilets rouges … (1)

Dans une grande opération de communication du président Pépy à destination de l’Elysée (cf. les remerciements entendus du 1er ministre dès le 16 juin soir !), l’entreprise a lancé un appel pour le moins cavalier aux volontaires de l’information, appel n fois réitéré, au point d’être clairement culpabilisant pour les autres agents, car il semble que le travail le plus noble à faire ces jours-là était « volontaire de l’information ». Lire la suite…

je suis profondément blessé d’une si mauvaise gestion de crise

0 Gilets rouges… (2)

Commentaire de l’article « Gilets rouges… (1) »

Je partage complètement cet avis. Cette position totalitaire d’un volontariat imposé avec interdiction d’accéder à notre poste de travail est non seulement insultante, humiliante vis-à-vis du travail des cadres des sièges mais aussi effroyable ; en effet, il était de notre devoir en tant que cadre libre (j’ose encore y croire) de ne pas accepter une telle position de diktat. Lire la suite…

0 Ce qu’attendent les cadres de leurs dirigeants et des syndicats

La population salariée de la SNCF connait de profondes transformations tant par l’arrivée de nombreux jeunes que dans l’évolution de sa composition. Les collèges maîtrise et cadre connaissent en effet un développement continu les amenant à atteindre près de 49% du corps social. Lire la suite…

En tant que cadre supérieur, ...

1 Les cadres sont devenus des exécutants

En tant que cadre supérieur, j’avoue ne plus savoir où j’en suis. Et parmi les cadres, je ne suis pas le seul dans ce cas. Il y a un vrai divorce entre l’encadrement et le Comex.  Lire la suite…

Le centre de gravité n’est pas en train de s’abaisser, il est aujourd’hui à son niveau le plus haut.

3 Il n’y a plus de dialogue

Je souhaitais vous faire part d’un constat personnel qui, même s’il n’est pas directement lié à la réforme ferroviaire, aura forcément un influence sur la façon de la bâtir. Lire la suite…

0 Des services dédiés aux salariés

Conciergeries, salle de sport, relaxation… Des entreprises affichent leurs bonnes intentions en se dotant de services dédiés aux salariés. Vitrine social ou réel effet bénéfique? Des petits plus destinés à les faire rester plus longtemps au boulot? Lire la suite…

0 Et si on reparlait du temps dédié au travail?

Une enquête Edenred-Ipsos menée en ligne en janvier 2014 auprès de 8.800 salariés européens de huit pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, Suède et Grande-Bretagne) nous apprend Lire la suite…

0 Bien-être et travail sont-ils compatibles?

La « qualité de vie au travail » fait débat. Peut-on parler de travailler sur la « qualité de vie au travail » sans être d’accord sur ce qu’on entend par « travail » et tout ce qui s’y attache? Quelle idée est la plus signifiante: « qualité de vie au travail » ou « qualité du travail »? Lire la suite…

Les directions d'entreprises n'ont pas le monopole de la performance.

0 Yves Clot parle du travail au Social Club

Yves Clot est professeur de la chaire de psychologie du travail au CNAM.

Son intervention au Social Club SNCF du 15 janvier 2014 était particulièrement stimulante! En voici une synthèse, lisible en peu de temps. Lire la suite…

0 Construire des collectifs de travailleurs du savoir

Alors que l’individualisation a envahi la sphère du travail, les compétences intellectuelles ont besoin de coopération et de solidarité pour se développer. Lire la suite…

0 Crise de La Poste

Les cadres supérieurs s’expriment

Un collectif de cadres supérieurs de La Poste a publié fin juin 2012 un manifeste face à la crise sociale traversée par l’entreprise et à son refus de prendre les mesures de changement et d’audit imposées par la situation. Ce collectif, issu de tous métiers et occupant des fonction d’encadrement, sans appartenance politique ou syndicale marquée, a fait le constat suivant. Lire la suite…

0 Travailler sans les autres?

Le paradoxe du travail moderne entre individualisation et contrainte d’engagement… Le management moderne est-il vraiment distinct du taylorisme ? Contribution de Danièle Linhart, directrice de recherche au CNRS, sociologue du travail. Lire la suite…

0 Libérer le travail

Sortir de la souffrance. Contribution de Yves Clot, sociologue. Lire la suite…

0 Cadres sur le fil…

Efficacité au travail : développer les coopérations ou la concurrence ?

Lire la suite…