0 Les Régions prennent parti

Le mardi 11 mars 2014, les Présidents de Régions socialistes ont présenté le nouveau manifeste des Régions intitulé « Pour le renouveau du système ferroviaire ».

Dans un contexte de relations délétères avec la Direction SNCF et d’appétit des opérateurs ferroviaires privés, l’ARF (Association des Régions de France) fait volte-face au sujet de l’ouverture à la concurrence pour les TER.

Loin des positions présentées dans leur premier manifeste, les Présidents de Régions :

  • appellent, à une révision des dispositions du code des transports qui se traduirait par une profonde modification de la LOTI et de la loi SRU concernant le monopole de la SNCF sur le transport ferroviaire régional,
  • souhaitent que l’ouverture du transport de voyageurs à la concurrence soit inscrite au plus vite dans la loi française,
  • demandent  » une meilleure organisation du travail et des roulements, une industrialisation des processus de maintenance et le développement d’une plus grande polyvalence des personnels « ,
  • veulent procéder à des expérimentations avec d’autres prestataires que la SNCF,
  • ont créé une association d’étude sur le matériel roulant (AEMR). Se saisissant de la complexité des dispositions  régissant l’acquisaition du matériel, l’ARF tente de mettre hors jeu l’entreprise publique (ingénierie, achats) et de mettre la main sur ce matériel, les ateliers et les cheminots. Se posent alors les questions de compatibilité du parc, mutualisation des moyens de traction, disparités des séries,…

Participation active au processus d’éclatement à l’ordre du jour?

Pour télécharger les Statuts de l’AEMR 2014

Pas encore de commentaires.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
Attention, ce nom sera publié. Choisissez un pseudo si vous souhaitez rester anonyme.

 

  • Newsletter