1 Le rapport du BEA-TT et le chemin de fer 2.0

« J’suis un peu déçu par les conclusions. Je suis surpris qu’ils ne recommandent pas d’investir régulièrement quelques centaines de millions dans de bonnes grosses opérations de com’, de mettre en place un ou plusieurs numéro vert, de porter des badges qui montrent l’implication sans limite de tout le personnel ou encore de diffuser des spots hors de prix à la télévision à 20 heures. Les auteurs doivent encore être des techniciens qui ne connaissent rien au chemin de fer 2.0, digitalisé et connecté 24/7 que les clients en situation de mobilité nous réclament. »

Extrait du forum de discussion intranet SNCF après la publication du rapport définitif du BEA-TT sur Brétigny 

Un commentaire

  1. Anonyme

    3 years ago

    Nos dirigeants préfèrent parler des indicateurs pendant des heures, se chamailler sur ce qu’on y met dedans (et qui a une influence sur la PFA des DR !) : ES, ESR ; EC ; ESR NG, ISC .
    Ca les occupe …
    Mais parler des points de fragilité, par les signaux faibles (qui ne sont pas détectés par les statistiques mais par le REX) , ça les dérange !
    « Tout ce qui peut être compté ne compte pas forcément et tout ce qui compte ne peut pas forcément être compté », Einstein.

    Répondre

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
Attention, ce nom sera publié. Choisissez un pseudo si vous souhaitez rester anonyme.

 

  • Newsletter