0 La maldonne des sleepings

J’ai lu le livre de Benoît Duteurtre, « La nostalgie des buffets de gare« , aimable pamphlet contre tout ce qui a transformé, en France particulièrement, les grandes gares en caricatures d’aéroport et les TGV en avions qui rampent.

Dans son chapitre « une chambre sur les rails » on peut lire : « La nostalgie de l’Orient Express inspire de clinquantes croisières du rail … Ainsi tandis que les discours continuent de fleurir sur l’urgence du développement durable et les vertus du chemin de fer, le train de nuit est devenu un loisir pour riches ».

Il ne s’agit donc pas tant de nostalgie, mais d’avenir …

Les trains de nuit dont le gouvernement annonce la disparition-privatisation, sur les conseils intéressés de la direction de la SNCF pourrait redevenir un élément structurant d’un réseau ferroviaire à l’échelle de l »Europe à la place du développement sans limite de l’aviation et de l’autocar à bas coût (bas coût car financés par toute la société).

N’est-il pas plus agréable d’arriver au petit matin dans une rame qui pourrait redevenir confortable au cœur d’une grande ville européenne plutôt qu’arriver à n’importe quelle heure dans un aéroport périphérique ? N’est-il pas plus pratique dans certains cas (avec des jeunes enfants ou en correspondance à Paris) plus économique (en évitant un hébergement) et en tout cas complémentaire dans une offre ferroviaire globale, de voyager en train de nuit plutôt qu’en TGV ?

Pourtant la SNCF et d’autres réseaux européens ont supprimé en trois ans et sans débat les trains de nuit Paris Barcelone, Paris Madrid, Paris Berlin, Paris Munich, Paris Hambourg, ils ont privatisé Paris Venise et Paris Rome (ce qui n’a pas empêché la suppression ultérieure de Paris Rome) et maintenant ils s’attaquent aux trains de nuit internes aux réseau français (le Paris Luchon n’existe déjà plus faute d’entretien de la voie) !

Voilà la maldonne des sleepings !

Pierre

Pas encore de commentaires.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
Attention, ce nom sera publié. Choisissez un pseudo si vous souhaitez rester anonyme.

 

  • Newsletter