1 Enquête sécurité: commentaires d’ordre statistique

Je crois utile d’apporter quelques commentaires d’ordre statistique sur le graphique de la page 4 (de l’ENQUETE INTERNE SECURITE – decembre 2014).

1) La période choisie (2008-2012) est trop brève par rapport à ce type d’évènement. Un accident avec décès de voyageurs ou blessés graves, n’arrive pas tous les quatre ans en moyenne ; il aurait donc suffit de choisir une autre période (2007-2011, ou 2009-2014) pour modifier le classement. Pour une analyse honnête du sujet, il faut des statistiques sur période longue (plusieurs décennies).

2) L’unité utilisée pour classer les pays, le « nombre de blessés graves et tués sur le nombre de trains-km par an », introduit deux biais. Ce choix d’unité implique :

a. Que la fréquentation des trains influe le classement. Les réseaux les moins fréquentés ont plus de chance d’être mieux classés. De plus un aléa est introduit : il aurait suffi qu’il y ait plus de monde, ou moins de monde, dans le train qui a déraillé à Brétigny (par exemple) pour que le rang de la France soit modifié. Le nombre de personnes présentes à Brétigny au moment de l’accident est totalement indépendant du « niveau de sécurité » de la SNCF.
b. Qu’un seul accident peut suffire à modifier le classement, car un accident de train provoque souvent beaucoup de victimes. Ce biais renforce celui de la brièveté de la période.
Le nombre de voyageurs ne doit pas être pris en compte dans l’unité : il n’a aucune influence sur le risque ferroviaire.

Corrolaire : vouloir passer du 5ème rang au 3ème rang dans un tel classement relève de l’incantation. Quelles que soient les décisions prises, le choix de la période et de l’unité aura plus d’influence sur le classement de la France dans un tel graphique. C’est donc un outil pour légitimer n’importe quelle décision.

Bonne réflexion.

Frédéric

Un commentaire

  1. Equilibre

    4 years ago

    S’agissant tout d’abord du commentaire de Frédéric :

    Je partage le constat concernant la période de comparaison européenne retenue (2008 – 2012) qui biaise l’interprétation. Il est anormal que pour expliquer le contexte de l’enquête, l’année 2013 au cours de laquelle est survenu l’accident de Brétigny S/orge ne soit pas intégrée dans la période, alors que les données sont connues (le rapport 2013 de l’agence européenne du rail a été publié en octobre 2014). Le rang de la France a probablement reculé cette année-là. Une évolution comparative pluriannuelle du risque ferroviaire sur une série plus longue est indispensable pour apprécier objectivement la fréquence et l’impact des accidents observés dans les pays européens ainsi que l’évolution du classement des différents pays.

    En revanche, l’unité de mesure retenue par l’agence (nombre de blessés graves et tués / nombre de train-km/an) est à mon sens la bonne, car il s’agit de rapprocher le nombre de victimes en regard de la circulation des trains (et non en regard de la fréquentation, laquelle serait le nombre de voyageur-km).

    S’agissant des résultats de l’enquête sur la sécurité :

    On peut notamment s’étonner du % qualifié « bon », donnée pages 7et 8 ainsi que pages 26 et 27, de la perception des cheminots, puisqu’il inclut le niveau d’évaluation « assez bon ».

    On peut remarquer page 10, que seulement 56 % des agents estiment que la SNCF se donne les moyens d’un très haut niveau de sécurité, voulant signifier un manque de ressources (effectifs, matériels, financements)

    On peut aussi considérer que le très faible niveau de confiance des cheminots ayant à appliquer des procédure de sécurité à l’égard des sous-traitants (21%) constitue une alerte très explicite lancée contre la politique menée par l’entreprise en la matière (pages 14 et 15), du fait des carences en compétences, formation, etc.

    Plus généralement, on constate que les résultats sont dans l’ensemble très loin de l’attente de « l’ excellence 2020 ».

    Voilà les quelques remarques que je souhaitais exprimer rapidement, pour contribuer aux débats des prochaines étapes.

    Cordialement,

    Equilibre

    Répondre

Répondre à Equilibre Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
Attention, ce nom sera publié. Choisissez un pseudo si vous souhaitez rester anonyme.

 

  • Newsletter