La diversification souvent réussie des activités de la SNCF, à l’international et dans la multimodalité, coexiste avec des faiblesses ferroviaires indignes de sa longue histoire.

0 Débâcle ferroviaire

« Trois ans après Brétigny, deux ans après le vote de la loi de réforme ferroviaire, les quelques promesses d’un redressement solide du rail français sont dispersées avec fracas au gré des récents arbitrages gouvernementaux. L’annonce coup sur coup, cette semaine, du non-désendettement du système et d’une dérogation à la règle d’or pour financer CDG Express, s’ajoute à la gestion calamiteuse de la crise Alstom et à de multiples arbitrages incohérents. Le quinquennat de François Hollande s’achève dans le tumulte des renoncements, alors que les Français semblent se lasser des piètres performances de la SNCF. Un rebond est-il seulement encore possible? », écrit Gilles Dansart.

Ajoutons l’attribution d’un milliard d’euros à la relance autoroutière, alors que tout investissement ferroviaire est considéré comme un gâchis d’argent public.

Pour télécharger l’article de Gilles Dansart dans Mobilettre.com : Débâcle ferroviaire

Pas encore de commentaires.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
Attention, ce nom sera publié. Choisissez un pseudo si vous souhaitez rester anonyme.

 

  • Newsletter